Accueil

    Tchat Webcam

    Jeux d' Arcade

    Jeux d' Adresse

    Jeux de Combat

    Jeux Enfants

    Jeux en Ligne

    Jeux de Casino

    Jeux Divers

    Jeux de Sport

    Jeux de Tir

    Jeux de Reflexion

    Jeux de Cartes

    Jeux Moteurs

    Jeux Multijoueurs

    Nouveautes Jeux

    Programe Tele

    Les Web TV

    Puzzles

    Fonds d Ecran

    Blagues

    Poèmes

    Tchat Portugais

©Jokerplanet.com

Blagues, et histoires drôles d ivrognes, alcooliques dans les bars et les cafes

 

Vous pouvez nous envoyer vos blagues de comptoirs et d ivrognes, nous les publierons sur le site - Contact

 

1. Tiens! Figurez-vous que c'est l'histoire d'un type qui veut à tout prix éviter
le service militaire. Il ne veut pas, mais alors pas du tout, porter l'uniforme,
et il est prêt à tout pour ça! Dingue, non?
Il va donc voir un ami à lui qui est médecin:
- Ben, c'est qu'en ce moment, ils prennent tout le monde! Je ne vois qu'une
seule chose... C'est de te faire castrer!
Alors là, vous allez pas le croire, mais le type n'hésite pas une seule seconde
et... Hop! Il se fait châtrer vite fait bien fait et rapplique devant le conseil
de révision. Le toubib militaire le regarde rapidement, et fait:
- Réformé!... Vous avez les pieds plats!



2. Un appelé se retrouve au fin fond du Larzac pour son faire son service et
'servir la France'.
Au bout de quelques semaines d'abstinence forcée, et commençant à avoir quelque
peu mal au bras droit (ou gauche, on dirait que c'est quelqu'un d'autre), il
demande à son adjudant comment les autres parviennent à gérer ce cruel manque de
féminité à leurs cotés.
Celui-ci lui explique qu'il y a une ferme non loin de là, où il est possible de
passer un moment avec une truie en échange d'une bonne bouteille remise au
fermier.
L'appelé va donc, le soir même et sa bouteille sous bras, rendre visite à la
truie...
Le lendemain, l'adjudant le voit plein de bleus et de bosses, griffé et couturé.
Il lui demande ce qui s'est passé :
'C'est au moment où j'ai voulu la retourner, elle s'est débattue, et voilà le
résultat.
- Mais enfin, lui répond l'adjudant, ce n'est pas la peine de la retourner !
- Ah si, moi quand je fais l'amour, faut que j'embrasse !'

 


3.Tous les matins un agent est de service très tôt au commissariat pour allumer le
feu et balayer devant avant l'ouverture. Et tous les matins, sur le trottoir,
juste devant la porte, il trouve une grosse merde de chien. Il finit par guetter
et se rend compte qu'il s'agit du chien qu'un gamin vient faire régulièrement
chier à cet endroit.
Un jour, notre agent se poste 'en embuscade' et dès qu'il voit la gamin
approcher et le chien commencer sa besogne, il surgit dehors et crie au gamin
qui détalle de suite avec sa bête :
- Je vais me le faire, ton chien !!!
À distance le gosse s'arrête et se retourne et lance :
- Chic, depuis le temps que Maman veut des petits chiens policiers.

 


4. Deux agents de police sont en train de rédiger un rapport :
- Dis Léon, comment ça s'écrit 'téléphone', avec un 'f' ou avec 'ph' ?
- Avec 'ph'...
- Ah, merci, je confonds toujours avec télégraphe.



5. Dans l'Ouest américain. Un shérif adjoint un peu con arrête un automobiliste
pour excès de vitesse.
L'automobiliste pressé tente de se défendre:
- Mais, shérif, j'ai une explication, laissez-moi parler et vous verrez, vous me
laisserez partir!
Le shérif répond:
- Taisez-vous! je vous emmène au poste. là vous attendrez bien sagement que le
chef soit de retour
- Mais shérif, ce n'est pas possible...
- Vous allez vous taire! Je ne prendrai aucune décision sans l'accord de mon
chef. On va aller l'attendre au poste.
Deux heures plus tard, le shérif adjoint s'adresse à l'automobiliste:
- Vous avez de la chance que le chef est au mariage de sa fille: Quand il va
rentrer il sera de bonne humeur!
- Ne comptez pas là-dessus, répond l'automobiliste
- Ah bon? et pourquoi?
- Parce que son futur gendre, c'est moi, et qu'en ce moment, tout le monde
m'attend à l'église.

 


6. Garde à vue à la PJ, salle des interrogatoires :
- Tu vas avouer salopard...
Le type est assis sur une chaise au milieu de la pièce avec les lampes allumées
en plein dans la tronche depuis 12 heures. Il est impassible. Tous transpirent
sauf lui.
Le 'Patron', 'the boss', en a plein les pompes :
- Bon les gars, je vais aller faire dormir les yeux... tachez de le faire
avouer... employez les grands moyens... balancez lui les watts plein la
gueule... il me faut ses aveux demain matin.
Le lendemain, le 'patron', 'the BIG boss' entre dans la salle :
- Alors les gars...Il a avoué ?
- Ben patron... tout ce qu'il a avoué, c'est qu'il a été 10 ans gardien de phare
!



7. Un mec circule en voiture et aperçoit un auto-stoppeur. Je m'arrête, je m'arrête
pas... Il s'arrête et regrette aussitôt : Le mec a ce qu'il convient d'appeler
un aspect louche.
- Vous allez où ?
- Tout droit, je vous dirais...
Pas causant, morose le mec. Histoire que ça dure un peu moins, il accélère. À la
sortie d'un village, il est stoppé par des gendarmes. '120 km/h dans une
agglomération, bravo Monsieur ! Vos papiers, s'il vous plaît'.
Le conducteur tend ses papiers et se dit qu'il va se ramasser une prune salée et
tout ça parce qu'il a pris un stoppeur et qu'il avait simplement hâte de ne plus
l'avoir dans sa voiture. L'auto-stoppeur en question descend se dégourdir les
jambes pendant que le gendarme remplit son procès verbal.
Ils repartent. Au beau milieu de nulle part, le stoppeur lui dit :
'Arrêtez-moi là, je suis arrivé'. En descendant de la voiture, il jette un objet
sur la banquette en disant : 'Tenez, ça paiera mon voyage'.
C'était le carnet de contravention du gendarme...



8. L'administration veut savoir qui des trois organismes qu'elle finance pour
attraper les criminels est le plus efficace. Il est décidé de procéder à un test
grandeur nature.
On lâche donc dans 3 bois différents un lapin. Charge à chacun de retrouver le
lapin en question dans son bois.
Les espions de la DST placent des micros, engagent des lapines bien roulées,
soudoient des renards, truffent des carottes, font de l'intox dans les
clairières, interrogent discrètement les plantes et les cailloux, après 3 mois
d'enquête, ils concluent 'l'affaire est close, ce lapin n'a jamais existé'.
Le GIGN arrive, encercle le bois, fait une sommation rapide et mitraille tout,
fout le feu au bois, saccage toute trace de vie. Tous fiérots et sans s'excuser
(alors qu'une certaine presse prétend avoir les photos du lapin les bras en
l'air) les ninjas arborent le cadavre carbonisé du lapin et déclarent : 'mission
accomplie'.
La police arrive avec son panier à salade, fait une rafle dans une clairière et
se ramène le lendemain matin avec un blaireau bien amoché qui dit : 'Ok,
d'accord, je _suis_ un lapin.'



9. La guerre est une chose trop sérieuse pour la confier aux militaires.
Les cimetières sont remplis d' officiers irremplaçables, que l'on a pourtant
remplacés.



10.Un ancien soldat allemand de la deuxième guerre mondiale revient dans un village
français ou il était affecté. Il rentre dans un bar, et engage la conversation
avec la table voisine.
'- Ach ! La kerre, kross malheur cette kerre. J'étais stazionné ici pentant la
seconde kerre montiale.'
Et à la table d'à côté, il y a un vieux sourd comme un pot, avec un jeune...
'- Qu'est-ce qu'il dit ?' Fait le vieux.
Il dit que la seconde guerre mondiale était un malheur, rétorque le jeune.
'- Ja, mais fotre fillage est magnifique. Je le connaissais très pien.
- Comment ? Fait le vieux.'
Il dit qu'il connaît bien le village, il y était...
'- Mais alors, fait le vieux, il connaît sûrement Pierrette Dupuis ?
- Ach, ja ! Pierrette Dupuis, ja... Un frai folcan, cette femme. Ich habe un
exzellent soufenir.
- Quoi ?' Fait le vieux.
- Il dit qu'il connaît bien Maman, Papa !!!

 


11.Conversation Radio enregistrée au cours d'opérations navales par le porte-avion
Clémenceau
*1: 'Déviez votre route de 15 degrés vers le Nord pour éviter une collision.'
*2: 'Vous, déviez plutôt votre route de 15 degrés vers le Sud pour éviter une
collision.'
*1: 'Ici le vice-amiral De la Forterie. J'ai dit de dévier VOTRE route!'
*2: 'Non, je répète, déviez votre route.'
*1: 'Ce message vous vient du porte-avion Clémenceau! Déviez votre route
MAINTENANT!'
*2: 'Ce message vous vient d'un phare. Vous me dites comment le faire naviguer,
et je serai heureux de lui faire dévier sa route.'



12. Sur une route départementale, un camion se fait arrêter par des policiers:
- Contrôle, que transportez-vous?
- 6000 douzaines d'huître.
- On a reçu des ordres très stricts au sujet des renforcement des contrôles:
ouvrez-les!



13. C'est Ahmed 8 ans qui rentre dans un bus et il dit au chauffeur : 'Ahmed paie
pas l'ticket'
Le chauffeur se dit 'dis donc, il est culotté ce petit morveux de la ZUP... mais
il ne dit rien... il a déjà eu assez de problèmes comme ça (attaques de bus)
Le lendemain, pareil, le Petit Ahmed décide : 'Ahmed paie pas l'ticket...'
Le chauffeur se dit qu'il est vraiment culotté pour un petit morveux de 8 ans à
peine...
Le surlendemein, pareil : 'Ahmed paie pas l'ticket...'
Alors le chauffeur se dit, demain, j'appelle les contrôleurs, et il va voir ce
qu'il va voir...
Effectivement, le lendemain, Ahmed monte comme d'hab' dans le bus et : 'Ahmed
paie pas l'ticket'
Et là, les 2 contrôleurs se pointent et Ahmed leur dit: 'Ahmed il a
l'abonnement....'.



14. Chez les légionnaires: Un type est bizuté, et les légionnaires lui disent: bon
tu prends une chèvre dans ce troupeau et tu te la tapes. Le type après
négociations infructueuses y va, et là, les légionnaires éclatent de rire. Il se
révolte : je comprend pas ce qui vous fait rire?? Les légionnaires: T'as pris la
plus moche.



15.Petit topo sur la compréhension des ordres et la transmission de l'information
chez les militaires
Du Colonel au Capitaine
Aujourd'hui à 11:33 il y aura une éclipse solaire, donc un événement que l'on ne
peut pas vivre tous les jours. faites venir la troupe en tenue de sortie. Je
donnerai moi-même des explications lors de l'observation de ce phénomène. S'il
pleut, nous ne pourrons admirer cette éclipse; dans ce cas, la troupe devra se
rendre à la cantine pour le repas.
Du capitaine à l'adjudant-chef
Sur l'ordre du commandant du régiment, il y aura aujourd'hui à 11:33 une éclipse
solaire. S'il pleut, nous ne pourrons pas bien observer le phénomène en tenue de
sortie dans le terrain. Dans ce cas, nous procéderons à la disparition du soleil
dans la cantine, donc quelque chose que l'on a pas l'occasion de voir tous les
jours.
De l'adjudant-chef au Sergent
Sur ordre du commandant du régiment, nous procéderons aujourd'hui, en tenue de
sortie, à la disparition du soleil dans la cantine. Le commandant du régiment
donnera des ordres s'il pleut, donc quelque chose qu'on ne peut pas voir tous
les jours.
Du Sergent au Caporal
S'il pleut ce matin dans la cantine, donc quelque chose qui n'arrive pas tous
les jours, le commandant du régiment disparaîtra à 11:33 en tenue de sortie.
Du Caporal aux copains de chambrée
Aujourd'hui à 11:33, notre commandant du régiment disparaîtra. Dommage que l'on
ne puisse pas voir ça tous les jours.



16. Encore une légende urbaine.
C'est un gars qui rentre de boite un samedi soir. Il s'est bien gavé de bière
pendant toute la nuit, et c'est sûr qu'il dépasse 0,5 g.
Évidemment, ce soir là, la brigade de gendarmerie est de sortie avec une
centaine d'éthylotests à tester. Voyant les bonhommes fluorescents qui lui
disent de se garer sur le bas-côté, notre gars s'exécute, et s'apprête à être
conduit au poste.
Effectivement, après que le gars ait positivé l'éthylotest, le gendarme lui
demande de sortir de sa voiture et de monter dans la camionnette pour le constat
du délit...
Sauf que, à ce moment là, un accident a lieu juste devant le carrefour, à 50 m à
peine du point de contrôle.
Le gendarmes se précipitent pour secourir d'éventuels blessés, et pendant ce
temps là, notre gars en profite pour se tailler en douce et rentrer chez lui
(enfin chez ses parents). Là il s'écroule sur son lit et s'endort comme une
masse.
Quelques heures plus tard, alors que le soleil vient de se lever, des grands
coups frappés à la porte tirent les parents de leur sommeil matutinal.
Les gendarmes sont là, devant la porte, et demandent si le fils à la maison. Les
parents regardent la porte du garage et répondent
- Oui. D'ailleurs il a oublié de refermer la porte du garage en rentrant.
Les gendarmes disent alors:
- Vous pouriez aller vérifier?, parce que sa voiture est à un croisement à 2 km
d'ici...
Alors les parents suivis des gendarmes se dirigent vers le garage, et y
trouvent...
... la camionnette des gendarmes, le gyrophare allumé.

 


17. Un couple est dans une voiture, et après s'être embrassé et en être arrivé au
flirt poussé, ils passent au rapport sexuel proprement dit. C'est l'hiver, et
les vitres sont complètement embuées. Un gendarme passe par là et voit une
voiture aux vitres opaques qui oscille rythmiquement. Il tape à la vitre, et
l'homme baisse la vitre. Le gendarme dit:
- Que faites-vous, Monsieur?
- Euh!... (un peu gêné) l'amour.
- Mais c'est interdit de faire ça sur la voie publique. Vous allez devoir payer
une amende de 500 Francs. La femme se met alors à protester: Mais c'est
scandaleux, c'est un pays libre, etc...
- Ah, vous êtes deux! Alors c'est 1000 Francs!

 


18. C'est un militaire, un sergent on va dire.
Il est en train de s'exercer au tir avec son Famas. Il est couché sur le sol et
balance quelques balles en coup par coup.
Lorsque le première classe Dutrou va contrôler les cibles, il crie à l'intention
du sergent:
'AUCUNE BALLE DANS LA CIBLE, SERGENT'
Alors le sergent regarde son arme... puis regarde la cible... puis regarde à
nouveau son arme... puis encore la cible.
Ensuite, il met son index gauche au bout du canon et à l'aide de son index
droit, il presse la détente. Naturellement, son doigt est pulvérisé!
À ce moment là le sergent hurle en direction du soldat:
- ÇA PART D'ICI CORRECTEMENT. LE PROBLÈME DOIT SE TROUVER LÀ-BAS


 


19. C'est le conducteur d'une voiture qui ne sait pas qu'il vient d'être flashé par
un radar alors qu'il dépasse la vitesse maxi autorisée.
Un mois plus tard, il reçoit un courrier de la police avec une photo de sa
voiture, la vitesse de celle-ci lors du flash, et une amende de 500 frs à payer.
Alors le gars ne se démonte pas, et il renvoie au commissariat la photo d'un
billet de 500 frs.
Une semaine plus tard, la réponse du commissariat lui arrive sous la forme d'un
courrier, contenant une photo de
... menottes.

 


20. comment appelle-t-on du sperme de policier?
- Du blanc de poulet.

 


21. Deux bidasses dorment sous la tente, le soir, comme il fait très très froid, ils
se couchent tous les deux dans le même sac de couchage. Au bout d'un moment, le
premier demande à l'autre:
- Dis, tu serais pas en train de te branler?
- Oui, pourquoi?
- Ben ça te dérangerait beaucoup de prendre la tienne?

 


22. À la douane néerlandaise, le douanier;
- Vous avez de l'alcool ?
- Non.
- Vous avez des armes ?
- Non.
- Vous avez de la drogue ?
- Non.
Après avoir jeté un bref coup d'oeil aux alentours, le douanier:
- Vous en voulez ?



23. C'est l'histoire d'un type qui va s'engager dans la Marine. Il arrive à la
caserne et là le sergent lui demande:
- Est-ce que vous savez nager ?
Le type répond:
- Pourquoi il n'y a pas de bateau ?


 

24. C'est un Général qui inspecte différents régiments. Il arrive devant celui des
fantassins.
- Soldat ! à quoi sert ce fusil ? hurle le Général.
- à fusiller, mon Général !
Le Général est un tantinet fier, et continue sa ronde. Il passe devant
l'artillerie.
- Soldat ! à quoi sert ce canon ?
- à canonner, mon Général !
Punaise, ce qu'il est fier notre chef (ce n'est qu'un militaire aux plaisirs
simples)... Mais bon, faut qu'il reste sérieux. Il déboule devant le régiment
des chars, où se trouvent par hasard quelques simplets (comme moi...).
- Soldat ! à quoi sert ce tank ?
- à tankuler, mon général !


25. Trois groupes de militaires, de gendarmes et de policiers s'ennuyaient. Ils
décidèrent alors de faire un concours de chasse au plus gros lapin.
Les militaires partirent et ramenèrent un beau gros lapin d'un moins 3 kg.
Les gendarmes à leur tour ramenèrent aussi un lapin mais hélas d'à peine 2 kg.
Au tour des policiers. Une heure passée, deux heures passées... trois heures,
quatre heures,....
Les militaires et les gendarmes commencent à s'inquiéter et partent à leur
recherche. Ils trouvent les policiers autour d'un cochon qu'ils sont en train de
passer à tabac, en le bastonnant sans merci et en répétant à tour de rôle:
'Avoue que t'es un lapin'.

26. C'est un para en plein exercice de camouflage en forêt. Le para qui s'était
déguisé en tronc arbre, a soudainement abandonné son poste à un moment crucial
des manoeuvres.
Le sergent l'engueule un bon coup et lui demande pourquoi il a quitté son poste.
Il lui dit:
- Espèce de sagouin! Tu te rends compte que tu as mis en danger non seulement ta
vie mais aussi celle de tous tes copains de la compagnie.
Au combat, l'ennemi nous découvrait tous par ta faute As-tu une explication pour
ta conduite?
- Oui sergent: Autant je n'ai pas bougé d'un poil quand un couple de pigeons m'a
pris pour cible. Autant je n'ai rien dit et je suis resté immobile quand j'ai vu
un serpent ramper à mes pieds... Mais quand ces deux écureuils sont rentrés dans
mon pantalon et que j'en ai entendu un dire 'Mangeons en une tout de suite et
gardons l'autre pour cet hiver', j'ai craqué!



27. C'est un gars qui a tout quitté pour rejoindre la légion étrangère. Le voilà
expatrié à Djibouti.
Après plus de trois mois dans le désert, l'abstinence sexuelle commence à lui
peser: Du coup, il demande à un légionnaire déjà en poste à Djibouti depuis
plusieurs années comment ils se défoulent...
Le légionnaire plus ancien lui répond:
'On utilise le dromadaire là-bas!.'
Notre légionnaire n'en est pas encore à ce stade du manque, et il décide
d'attendre encore un peu.
Six mois plus tard, c'en est trop. Notre légionnaire va retrouver le dromadaire,
se bricole un petit escabeau qu'il place derrière l'animal, et commence son
affaire... A ce moment, le sergent accompagné du légionnaire plus ancien passent
par là et lui disent:
- C'est comme ça que tu t'en sers?' Parce que nous on monte dessus et on va voir
les filles en ville!



28. Un adjudant est au pied d'un arbre où sont embusqués des soldats.
'Combien êtes-vous là-haut?' demande-t-il.
'Trois, mon adjudant.'
'Bien, que la moitié descende.'


29. Un homme se présente à la frontière Mexicaine sur sa bicyclette avec deux grands
sacs sur ses épaules.
Le douanier dit, 'Qu'y a-t-il dans les sacs ?'
Le gars répond : 'Du sable.'
- 'Veuillez vider les deux sacs ...'
Sans difficulté, notre homme vida ses sacs : du sable, rien que du sable!!!
- 'C'est bon, vous pouvez passer.'
Notre ami remit le sable dans les sacs, les sacs sur ses épaules, ses fesses sur
la selle et il franchit la frontière.
Le lendemain, notre homme se représente à la frontière, sur sa bicyclette, deux
sacs sur les épaules. Même scène ...qui se répéta pendant quinze jours.
Puis lassés, les douaniers ne le contrôlaient plus que de temps en temps:
toujours du sable!
Enfin un jour, tout en le laissant passer, un douanier l'interpella :
- 'Nous ne sommes pas si idiots que ça. Nous savons que vous faites de la
contrebande. Oui, mais de quoi ?'
Quand le gars fut assez loin, il se retourna et dit simplement :
- 'Bicyclettes !' Dans une région ravagée par le choléra, un officier du service
de santé des armées visite une caserne.
- Il interroge un sous-officier: Quelles précautions observez-vous pour rendre
l'eau potable?
- Eh bien, d'abord nous la filtrons.
- Très bien. Et après?
- Nous la faisons bouillir.
- Parfait. Et ensuite?
- Pour ne courir aucun risque, nous buvons de la bière!



30. Dans un hôpital militaire, un général acariâtre doit passer une semaine suite à
une fracture ouverte de son bras droit.
Dès qu'il arrive, il est tout de suite pris en grippe par le personnel soignant
et les autres malades en raison de son irascibilité et de ses demandes jamais
satisfaites.
L'hôpital ne disposant plus de chambres individuelles, le général est placé dans
une chambrée de 6 lits - chose qu'il ne supporte pas -, ses repas sont servis
trop froids, ou encore les aliments ne sont pas bons, ou encore il y a trop de
bruit dans le couloir la nuit, etc...
Le matin du troisième jour, une infirmière entre dans la chambre et dit:
- C'est pour votre température, Général.
En grognant, le général se place sur son côté de manière à ce que l'infimière
puisse introduire le thermomètre.
L'infirmière s'acquite de la tâche et dit au général:
- Ne bougez pas, je reviens dans cinq minutes
Et l'infirmière s'en va.
Une heure plus tard, une autre infirmière entre dans la chambre et voit le
général toujours dans la même position, le cul à l'air. Elle est surprise et
demande:
- Mais qu'est-ce qui se passe ici?
Le général grogne et répond:
- Et bien quoi? Vous n'avez jamais vu quelqu'un prendre sa température?
- Si bien sûr général... Mais pas avec une marguerite.



31.Un flic en patrouille s'approche d'une voiture garée, la lumière intérieure est
allumée et on peut apercevoir un jeune homme à l'avant en train de lire un
magazine, et une jeune femme à l'arrière en train de tricoter...
Le flic frappe à la vitre, le jeune ouvre la vitre.
- Oui ?
- Que faites-vous ? demande le flic
- Eh bien vous voyez, je lis un magazine.
- Et cette jeune femme, à l'arrière ?
- Elle me tricotte un pull.
- Bon... Vous avez quel âge, monsieur ?
- 19 ans, voici mon permis.
- Et cette jeune femme ?
Le jeune regarde sa montre :
- Plus qu'un quart d'heure et elle aura 18 ans !


32. Dugenou fait son service dans un régiment d'infanterie. Sa soeur vient de mourir
dans un accident de voiture, mais il ne le sait pas encore. Son Colonel
l'apprend via la brigade de Gendarmerie et fait appeler l'adjudant de semaine :
'- Adjudant Lafleur!'
'- vos ordres mon Colonel !'
'- Oui, dites-moi, Lafleur, la soeur de Dugenou est décédée ce matin. Je vous ai
fait appeler pour que vous lui annonciez la nouvelle avec tact. Dugenou est un
garçon sensible, et vous saurez le ménager.'
- Lafleur sort du bureau du Colonel et fait sonner le rassemblement. Une fois
devant la compagnie rassemblée, il vocifère :
'- Les ceusses dont la soeur est morte, un pas en avant !'
personne ne bouge
'- Dugenou ! Vous m'frez quinze jours de trou pour non obéissance aux ordres.'


33. Au début de son service militaire, un type se pointe devant le capitaine qui
l'interroge sur son métier dans le civil.
-C'est très simple, dit le type, je suis GLUTIER dans le civil.
- Vous êtes quoi ?
- Je suis GLUTIER .... Je fais des GLUS....
- Et ça consiste en quoi ?
- Et bien, heu, c'est à dire que ...., c'est difficile à expliquer, il faudrait
que je vous montre, que je vous fasse une démonstration, vous comprendriez
mieux...
- Bon, d'accord. Vous avez carte blanche pour me faire un GLU, finit par dire le
capitaine.
Le gars se met au travail et exige qu'on lui exécute divers travaux préalables,
absolument nécessaires à l'élaboration de son GLU :
- Creusement d'une fosse de 10 m de profondeur, 6m de long, 3 m de large
- Remplissage de cette fosse par de l'eau
- Construction, depuis la fosse, d'un plan incliné bétonné de 100 m de long, 3
degrés de dénivellation
- Construction d'une plate forme bétonnée horizontale à l'autre extrémité du
plan incliné (longueur: 50 m)
- Construction d'un plan incliné pour rejoindre le sol, symétrique au premier
- Achat d'un camion neuf de 25 tonnes
OUF !!!! ça y est, les spécialistes du Génie ont répondu à toutes ses exigences,
le type est prêt à faire son GLU. C'est Dimanche matin, toute la caserne est
rassemblée pour assister à cet événement qui rentrera à coup sûr dans les anales
(ne corrigez pas ma faute d'orthographe, s'il vous plaît) de l'armée française.
Il monte dans le camion, le démarre (au quart de tour) le fait monter le plan
incliné et vient l'immobiliser au bout de la plate-forme. Puis, il descend du
camion et le pousse dans la descente. Le lourd véhicule pénètre dans l'eau et
fait : SCPLOUFFFFFFF puis
GLU, GLU, GLU,......


 

34. Un soldat se demande comment s'habiller pour aller à la guerre.
Un collègue lui indique que Napoléon s'habillait en rouge parce que s'il était
blessé, ses ennemis ne pouvaient s'apercevoir qu'il saigne et en ainsi en tirer
avantage.
Le soldat répond:' C'est une bonne idée, vas donc me chercher mes culottes
brunes.'

 


35. Pourquoi a-t-on décidé (en Belgique) de former des équipes de 3 gendarmes au
lieu de deux ?
- Parce qu'il fallait un 'Bob' !
* Le 'Bob' est l'individu qui est censé ne pas boire et ramener les autres au
cours d'une soirée



36. c'est à l'armée que ça se passe: un garçon de ferme un peu benêt va faire son
premier saut en parachute. Le sergent lui fait les dernières recommendations
avant le grand saut dans le vide:
- Tu vas sauter en automatique. C'est à dire que la tirette de ton parachute
dorsal sera automatiquement tirée lorsque tu sauteras hors de l'avion.
Cependant, si rien ne se passe, tu tireras la tirette de ton parachute ventral
et tout ira bien. Une fois que tu auras atterrit, un camion passera te prendre
pour te ramener à la base.
Alors la recrue respire un bon coup et se lance dans le vide. Mais au bout de 10
secondes, aucun parachute ne s'est ouvert. Alors le gars tire la poignée de son
ventral, mais là encore, rien ne se passe. La malédiction quoi. Forcément, le
gars regarde le sol arriver à vitesse grand V et il se dit:
- Ouais. Au train où vont les choses, vous allez voir que le camion de ramassage
ne sera pas là lui non plus.



37. Accent sud-américain nécessaire
Le général Alcazar passe ses troupes en revue, il décide d'inspecter
l'infirmerie, où 50 de ses soldats sont alités.
- Mes respects mon général
- Quel est votre problème ?
- Hémorroïdès mon général
- Quel traitementès ?
- Batonnès cotonnès badigeonnès
- Quel est votre souhait le plus cher ?
- Servir toute ma vie l'armée du général Alcazar !
Le suivant :
- Mes respects mon général
- Quel est votre problème ?
- Hémorroïdès mon général
- Quel traitementès ?
- Batonnès cotonnès badigeonnès
- Quel est votre souhait le plus cher ?
- Servir toute ma vie l'armée du général Alcazar !
Etc... pour les 49 premiers soldat (la nourriture mexicaine est vraiment très
pimentée, arrive le dernier :
- Mes respects mon général
- Quel est votre problème ?
- Anginès mon général
- Quel traitementès ?
- Cotonnès batonnès badigonnès
- Quel est votre souhait le plus cher ?
- Pourrait-on changer le cotonnès ?



38. C'est un jeune légionnaire qui rentre en permission après six mois dans le
désert. Il est au volant de sa voiture, quand au détour d'un virage, il voit une
chèvre attachée à un poteau.
Il est tellement en manque de sexe qu'il gare sa bagnole n'importe comment, se
déshabille en 5 secondes et saute sur la chèvre.
À ce moment un 38 tonnes arrive dans le virage et freine comme un malade pour
éviter la R8 Gordini (c'est une vieille histoire) garée à la mords-moi le noeud.
Les freins font un boucan d'enfer.
La chèvre a tellement peur qu'elle casse la corde et se met à cavaler sur la
route. Le légionaire a juste le temps de s'accrocher aux cornes.
Quand ils passent dans le village d'à coté, deux petits vieux assis sur un banc
au bord de la route :
- Regarde un peu les jeunes, Émile, ça n'a pas de quoi s'habiller et ça se paie
des motos!



39. Le colonel Dugenou prend ses fonctions dans une place militaire de l'Atlas
(montagne du Maroc). Ali, son aide de camp lui fait visiter les lieux. Puis, une
fois à l'écart :
- M'sieur le colonel, ti sais, les hommes ji sais ce que c'est. Si ti a besoins,
j'ti prête la chamelle.
- Ali, je suis colonel de l'Armée Française ! Je suis capable de me contrôler.
- Comme ti veux M'sieur l'colonel.
Un mois se passe. Ali voit bien que le colonel, bien qu'il soit de l'armée
française, n'en est pas moins un homme. Il lui propose à nouveau la chamelle. et
celui-ci refuse, mais avec moins de véhémence.
Un autre mois se passe. Le colonel finit par trouver Ali pour lui demander la
chamelle. Il part à l'écart du camp, fait s'asseoir la chamelle, se déculotte,
se place derrière la chamelle, mais celle-ci se lève et fait quelques pas. Il
trottine, pantalon sur les chevilles, rejoint la chamelle, se remet en position,
et celle-ci avance à nouveau.
Le manège se poursuit, et au détour d'une dune, il rencontre Ali, plié de rire
(ROTFL).
- Tu trouves ça drôle Ali?
- M'sieur l'colonel ti as pas compris ! La chamelle, c'est pour aller au bordel
!!!

 


40. Un bataillon de paras revient d'une mission de 6 mois en Afrique. Ils sont tous
félicités, un par un, par le général qui a un petit mot ou une question pour
chacun.
1. Avez-vous eu peur ?
- Non mon général, des paras comme nous n'ont peur de rien.
2. Qu'auriez-vous fait si votre parachute ne s'était pas ouvert ?
- Je serais descendu en chercher un autre, mon général, parce des paras comme
nous ne vont pas se faire emmerder par un parachute !
Il passe ainsi tous les gars en revue en y allant de sa petite question.
Arrivé à l'avant dernier para il est à cours d'idée.
Ce para mesure 2 m et est drôlement bien baraqué.
Il fini par lui demander :
Faisiez-vous l'amour de temps en temps ?
- 5 a 6 fois par jour pour général. C'est normal mon général. Des paras comme
nous ont la santé !!!
Arrivé au denier, le petit gringalet du groupe, le général pose la même
question.
Le para lui répond :
5 à 6 fois sur les 6 mois mon général. Le général, très surpris lui dit son
étonnement.
- Pour un para vous m'étonnez.
- Je comprends votre étonnement, mon général, pour un para normal c'est peu,
mais pour l'aumônier, c'est pas mal.



41. En Birmanie, un colonel donne les derniers conseils à ses G.I. avant que ceux-ci
partent au combat :
' G.I.'s ! Je suis fier de vous, vous allez au combat. Mais avant que vous ne
partiez, je vais vous donner les trois grands secrets pour survivre aux trois
grands dangers de la jungle :
Le premier danger, ce sont les moustiques : ils apportent les piqûres qui font
souffrir, mais surtout la malaria qui peut tuer les plus résistants.
Contre les moustiques, vous avez la bombe de fly-tox : vous prenez la bombe et
vous vaporisez; si la bombe est finie, vous en avez une de rechange dans la
poche droite, vous vaporisez jusqu'à ce que les moustiques soient tous morts et
vous survivrez aux moustiques.
Le deuxième danger, ce sont les niakwés. Ce sont de farouches combattants
fanatiques et bien armés. Contre les niakwés, vous avez le pistolet-mitrailleur
: vous prenez le pistolet-mitrailleur et vous mettez le chargeur, puis vous
tirez sur les niakwés; si le chargeur est fini, vous en avez un de rechange dans
la poche gauche, vous tirez jusqu'à ce que tous les niakwés soient morts et vous
survivrez aux niakwés.
Le troisième danger, le pire, c'est le terrible serpent mamba rayé orange et
noir. Sa morsure est mortelle en moins de trente secondes. Contre le terrible
serpent mamba rayé orange et noir, vous n'avez que votre courage et la tactique
que je vais vous donner :
Si vous voyez un terrible serpent mamba rayé orange et noir, vous faites le
tour, vous en prenez le bout de la queue entre le pouce et l'index, sans serrer,
et vous remontez doucement le long de la colonne vertébrale jusqu'à ce que vous
puissiez serrer le cou juste derrière la tête. Alors vous le prenez, et vous lui
tordez le cou, et c'est ainsi que vous survivrez au terrible serpent mamba rayé
orange et noir.
Voilà G.I.'s, vous êtes prêts à partir... Bonne chance !Ý'
Un mois après, les G.I.'s rentrent de leur mission. Le colonel est là et
interroge les soldats :
'Ahh, colonel, c'était terrible... Les moustiques, des nuées de moustiques...
Mais j'ai fait comme vous nous avez conseillé : j'ai pris le fly-tox, j'ai
vaporisé, j'ai tué des milliers de moustiques. Ma bombe s'est vidée, j'ai pris
la bombe de rechange dans la poche droite, et j'ai continué à vaporiser. La
deuxième bombe s'est vidée, et il y avait encore des moustiques, alors j'ai pris
la bombe sur le cadavre de mon copain qui était tombé à coté de moi, et j'ai
continué à vaporiser... Au moment où la bombe finissait, j'ai tué le dernier
moustique qui est tombé raide mort. J'étais sauvé.'
Un deuxième soldat :
'Ahh, colonel, c'était terrible... Les niakwés, des nuées de niakwés...
Mais j'ai fait comme vous nous avez conseillé : j'ai pris le
pistolet-mitrailleur j'ai tiré, j'ai tué des dizaines de niakwés. Mon chargeur
s'est vidé, j'ai pris le chargeur de rechange dans la poche gauche, et j'ai
continué à tirer. Le deuxième chargeur s'est vidé, et il y avait encore des
niakwés, alors j'ai pris le chargeur sur le cadavre de mon copain qui était
tombé à coté de moi, et j'ai continué à tirer... Au moment où le chargeur
finissait, j'ai tué le dernier niakwé qui est tombé raide mort. J'étais sauvé.'
Alors le colonel voit arriver un G.I. sur une civière; il est complètement
explosé, lacéré, en sang, au bord de l'inconscience.
'Mais, G.I., que s'est-il passé? Les niakwés?
- Oh non, colonel, c'est le terrible serpent mamba rayé orange et noir!
- Mais je vous avais pourtant dit comment procéder!
- Oui, mon colonel, et j'ai fait comme vous l'aviez dit ! J'ai vu le terrible
serpent mamba rayé orange et noir, j'ai fait le tour, j'en ai pris le bout de la
queue entre le pouce et l'index, sans serrer, et j'ai remonté doucement le long
de la colonne vertébrale jusqu'à ce que je puisse serrer le cou juste derrière
la tête.
Mais alors là, sauf votre respect, colonel, mais j'aurais bien voulu vous y
voir, vous, avec deux doigts dans le trou du cul d'un tigre !'



42.Question de l'adjudant à ses recrues au garde-à-vous :
- Qu'est-ce qui bout à 90 degrés ?
Silence général.
- Ben c'est l'eau, bande de nazes
Un bidasse agrégé de physique et préposé au nettoyage des cabinets reprend alors
l'adjudant:
- Mon Adjudant, si je peux me permettre, vous faites erreur, mon adjudant, l'eau
bout à cent degrés.
L'adjudant, se frappant le front :
- Ah oui! Que je suis bête! C'est l'angle droit qui bout à 90 degrés.



43. Connais-tu la différence entre la police anglaise et la police marocaine ?
- La police anglaise, c'est Scotland Yard.
- La police marocaine, c'est sket l'oummoc.
Petite explication pour ceux qui aiment les explications :
- sket, en arabe dialectal marocain, ça veut dire 'tais-toi' (la transcription
en caractères latins est approximative...) ;
- oummoc veut dire 'ta mère' (N'ah din oummoc, j'insulte la religion de ta mère
; Oumoc labes ? Ta mère va bien ?) ;
- sket l'oummoc est une expression marocaine qui signifie 'ferme ta gueule' ;
- Les marocains qui ont eu affaire à la police marocaine diront que c'est un
raccourci réaliste.



44. C'est un navire de guerre américain qui vogue vers la Thaïlande, où il doit
effectuer des manoeuvres. Bien entendu, tous les hommes à bord ne pensent qu'à
l'escale qu'ils vont faire dans le port de Bangkok.
Malheureusement, à quelques miles du port de Bangkok, le Capitaine reçoit un
câble :
- Très grave épidémie dans les bordels. Interdire à vos hommes tout rapport
sexuel avec les prostituées.
Arrivé à quai, ce sont des hommes abattus par cette nouvelle qui descendent du
bateau.
48 heures plus tard, tout le monde est remonté et le navire repart.
Direction : le port de Marseille où une dernière escale les attends avant le
retour au pays.
Sur le chemin, les hommes commentent leur séjour en Thaïlande :
- Moi, j'ai joué aux dés. Qu'est-ce que je me suis emmerdé...
- Ben moi, je me suis saoulé tout le temps. Qu'est-ce que je me suis emmerdé.
- Ben moi, j'ai baisé comme un salaud 24h/24...
Tout le monde regarde l'auteur de cette phrase.
- Mais t'es fou...
- Et la maladie ?
Le G.I. répond :
- Rien à cirer, au moins je me suis éclaté. Les thaïlandaises, les gars, elles
font de ces trucs...
Tout le monde le regarde d'un air envieux. Le voyage continue.
Quelques jours avant l'arrivée à Marseille, notre G.I. prend sa douche. Il
s'aperçoit alors qu'il a...le sexe tout bleu. Il panique, et va voir le médecin
du bord. Celui-ci ne lui cache pas son inquiétude :
- Qu'est-ce qui vous est arrivé ?
- Ben c'est à dire, à Bangkok, j'ai pas pu m'empêcher de...
- Malheureux ! Vous avez attrapé la Coïtus Bleuïtitis. Il faut vous amputer du
sexe, ou vous serez mort dans une semaine.
Le G.I. est désespéré. Le navire à quai à Marseille, il part se saouler dans un
bar louche. Là, un de ses potes le trouve. Ils discutent :
- Qu'est-ce qui t'arrive ?
- J'ai attrapé une saloperie à Bangkok. Ils veulent me couper la bite.
- Écoute, si ça peut t'aider, je connais un vieux Chinois ici. Il m'avait soigné
pour une chaude pisse en 45, peut-être qu'il peut quelque chose pour toi...
Ils vont voir le vieux. Celui-ci examine le G.I., marmonne, puis se précipite
sur une armoire. Il en sort 3 pots d'herbe, des gélules, des onguents, des
sirops. Il débite :
- Voilà, vous prenez çà 3 fois le matin, avec çà. Après vous massez avec ça. A
midi, vous avalez ça sans respirer, et après vous prenez ça. Le soir, vous
prenez ça en infusion. Tout va bien se passer.
Le G.I., radieux, lui demande :
- Alors, on ne va pas me la couper ?
Le vieux lui réponds :
- Non, non, rassurez-vous. Ça va tomber tout seul



45. La hiérarchie, c'est comme les étagères: plus c'est haut, moins ça sert.

 


46. La troisième guerre mondiale a éclaté. Les militaires ont trouvé le moyen
d'inventer un ordinateur ultra puissant, auquel ils doivent soumettre un
problème tactique particulièrement ardu. Lui ayant fait ingurgiter les données,
ils posent la question fatidique :
'Faut-il attaquer ou sonner la retraite ?'
L'ordinateur émet quelques cliquetis, une série de bips, ses diodes se mettent à
clignoter et soudain, la réponse jaillit :
'OUI.'
Les généraux se regardent, perplexes. L'un d'eux décide d'agir : il s'approche
du clavier et tape une autre question :
'Oui quoi ?'
L'ordinateur répond, instantanément :
'OUI MON GÉNÉRAL !



47. Chef, chef ! Il y a eu un vol cette nuit au
supermarché ! On a volé 2000 cartouches de cigarettes et 1500 laitues !
- Bien, et vous avez des soupçons ?
- Ben, on recherche un lapin qui tousse !


 

48. Un candidat policier passe son examen en vue de recevoir :
1. son képi
2. son ceinturon
3. son revolver
L'examinateur lui pose 3 questions.
1. Quel personnage a perdu la bataille à Waterloo ?
- Pas de réponse.
Je suis certain que vous savez la réponse, son nom commence par la lettre N
- Pas de réponse.
Ensuite, il y a la lettre A.
- Na, Na ..... Navaro ?
Mais non NA ..NA... puis il y a une P
- NAP, NAP ..... Napoléon ?
Oui, c'est bien cela. Vous avez droit à votre képi.
2. Quel était le nom du grand dictateur allemand en 1940 ?
- Pas de réponse.
Allons, réfléchissez, son nom commençait par HI
- E.T. ?
Non, il avait une moustache comme ça (et il met 2 doigts sous ses narines) ?
- Hitler ?
Bravo, vous avez droit à votre ceinturon.
3. Qui a tué Jésus-Christ ?
- Ça, je n'en ai aucune idée.
Écoutez, lui dit l'examinateur, rentrez chez vous, nous sommes vendredi, vous
êtes fatigué, moi aussi, revenez lundi et de préférence avec la réponse.
Le candidat rentre chez lui, tout fier, avec son képi tout neuf et son beau
ceinturon et sa femme lui demande comment s'est passé l'examen ?
Très bien, dit-il, j'ai répondu à 2 bêtes questions, les doigts dans le nez (tu
me connais) et on m'a déjà donné ma première enquête.


49.C'est un routier qui est tranquillement à son volant quand il aperçoit un nain
jaune au bord de la route qui lui fait signe.
Il s'arrête et va voir le nain qui lui dit :
'J'ai vraiment très faim, si tu me donnes à manger, je t'encule'.
Le routier est plutôt surpris, et lui répond qu'il n'en a aucune envie, que
c'est pas son truc et qu'il n'y a pas besoin de ça pour lui donner à manger, et
il lui file un sandwich.
Peu de temps après avoir repris sa route, il aperçoit un nain rouge sur le bord
de la route qui lui fait signe.
Il s'arrête et va voir le nain qui lui dit : 'J'ai vraiment très soif, si tu me
donnes à boire je te suce'.
Le routier commence à s'ennerver, vocifère qu'il n'a pas envie de se faire sucer
par un nain rouge, lui file une canette de bière et s'en va.
Il continue sa route et quelques kilomètres plus loin, il voit un nain bleu sur
le bord de la route qui lui fait signe.
Il descend excédé et dit au nain bleu 'OUAIS ! Je sais ! si je te file à manger
tu m'encules et si je te file à boire tu me suces!'.
Et le nain lui répond 'c'est ça, c'est ça, allez hop, papiers du véhicules et on
va règler tout ça au poste !'.

 


50. A l'armée, pendant les 'classes', le sergent fait passer aux recrues un test de
lecture.
C'est au tour du frère de Toto:
- Le pe..........tit laaaaaaaaaaaapin mar...cheux
- Soldat, vous êtes con, plus con qu'un wagon
- Comment ça sergent?
- Parce qu'un wagon lit ( là, tout le régiment rit du gars )
Un peu plus tard, Exercices de groupes. Le Sergent lance:
- Rompez!
Tout le monde rompt, sauf le frère de Toto...
- Soldat! J'ai dit rompez
- Je ne peux pas, Sergent!
- Pourquoi?
- Parce qu'un wagon reste au rang!

Blagues Belles Mères
blagues des belles meres, humour et histoires droles sur les belles meres, humour, blagues et histoires droles
Toutes les Blagues

3D Tanks
jeu de combat et de guerre avec un tnk, combat militaire avec des tanks
Jeux de Combat

nouveaux jeux
derniers jeux mis en ligne, tout le nouveau contenu sur le site, jeux flash, puzzles, fonds d ecran et autres catégories presentes sur le site
Nouveautées jeux

Fonds d écran 3D
fonds d écran en 3D, images et dessins en 3D pour decorer votre ordinateur